Sur Jersey, on a voulu prendre le bus pour aller de Saint-Hélier, la capitale, à Elizabeth Castle, forteresse mythique. Normal tant le réseau de transport en commun est performant et agréable sur Jersey. Et difficile de s'y perdre : presque tous les noms de rues et lieux dits sont en français ou en ancien patois normand facile à décrypter. Ce ne sont pas les îles Anglo-Normandes pour rien ! Et donc on y roule à gauche, pour le côté anglo, en lisant les indications dans la langue de Molière, voire Guillaume Le Conquérant. Sauf qu'au départ de la gare routière centrale, organisée façon hall d'aéroport, en plus accueillant, pas de bus pour Elizabeth Castle. Il faut rejoindre à pied le bord de mer direction Saint-Aubin. La courte balade est plaisante. Et voici enfin notre bus. D'un joli bleu ciel, il s'appelle « Charming Betty ».

Sympa, non ? Mais le marchepied est un rien élevé et une étonnante bouée de sauvetage orne l'intérieur. « Parce que c'est marée haute », explique le chauffeur in english. What ? Bin oui, le bus roule sur le sable, rentre dans la mer et en ressort au pied des remparts de la forteresse.

Bref, amphibie le véhicule. Drôle d'impression rare quand quelques vagues frappent les vitres en plastique transparent alors que le rivage s'est éloigné. Il y a à peine un kilomètre mais quant même. Elizabeth Castle se visite facilement entre reconstitution du corps de garde, multiples canons et centaines de goélands rieurs ne semblant avoir qu'un but unique : vous déposer une fiente en plein vol sur la tête ou l'épaule. Thank you les bébêtes ! Au retour, une question nous taraude.

Comment le chauffeur du bus aquatique a su que durant la traversée, il roulait bien à gauche ? Et comment on dit bâbord en anglais ?

Author image
Thèmes associés : #Brèves d’escales

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@