La saison des marchés de Noël débute en automne, l’occasion de découvrir ou de revenir à Colmar, l’une des plus belles villes d’Alsace. Haut lieu intellectuel au patrimoine architectural exceptionnel, Colmar est aussi la capitale des vins d’Alsace.

Entre Strasbourg et Mulhouse, Colmar constitue l’une des étapes incontournables d’un voyage en Alsace et dans le bassin rhénan. Dominée par les sommets des Vosges sur lesquels on aperçoit plusieurs châteaux médiévaux, la vieille cité médiévale est située au cœur d’une plaine d’Alsace dans laquelle sont produits parmi les meilleurs vins blancs d’Europe. On peut d’ailleurs les déguster dans les nombreux restaurants ou dans l’échoppe des viticulteurs locaux, en plein cœur de la ville, à proximité du Koïfhus.

Mentionnée dès l’époque romaine, Colmar devient, au Moyen Âge, l’un des grands centres intellectuels et commerciaux du Saint Empire romain germanique. A partir du XIVe siècle, elle fait partie de la Décapole, un ensemble de dix cités particulièrement puissantes autour du Rhin. Les bourgeois administrent la cité qui attire de nombreux intellectuels, notamment pendant la Renaissance lorsque le protestantisme s’y implante. Elle devient également le centre juridique de l’Alsace et possède toujours une cour d’Appel. Au XVIIe siècle, elle rentre dans l’orbite française à la suite des conquêtes de Louis XIV, puis conserve son statut avec la Révolution française, lorsqu’elle devient préfecture du Haut-Rhin.

Condensé d’Alsace

Durant les Trente Glorieuses, la ville profite de son essor économique pour restaurer son centre-ville, notamment les belles maisons à colombages de la rue des Clefs ou les extraordinaires bâtiments du quartier de la Petite Venise. On peut citer la magnifique maison Pfister ou la maison Adolph. Et c’est bien entendu sur l’un des clochers de la collégiale Saint-Martin que les cigognes ont coutume de faire leur nid. Depuis quelques années, l’accent est mis sur les illuminations lors la période de Noël, lorsque la ville attire plusieurs centaines de milliers de touristes venus du monde entier.

Ils peuvent déambuler parmi les cinq marchés – dont un pour les enfants – et, surtout, profiter de la gastronomie locale. La patrie du dessinateur Hansi est aussi celle des pains d’épices ! A côté des restaurants gastronomiques déclinant toute la palette de la cuisine alsacienne, on peut entrer dans les winstubs, sorte de tavernes gourmandes ou commander une tarte flambée, la fameuse Flamenkuche.

Ville particulièrement conviviale, Colmar étonne aussi par son côté cosmopolite et multilingue, en témoigne les terrasses des cafés et restaurants où se côtoient le français, l’allemand, l’alsacien, l’anglais et toutes les langues du monde.

La maison Pfister

Author image
Thèmes associés : #Reportage

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@