Nous n'aurions pas dû reprendre deux fois de ces succulents vermicelles de riz sautés aux fruits de mer. Question ballonnement. Dans un Vietnam, en guerre de 1946 à 1975 pour bouter hors de ses frontières les Français, puis les Américains, on aime à montrer l'incroyable réseau sous-terrain d'étroits tunnels qui permit au petit David asiatique de faire faire leurs valises aux deux Goliath occidentaux. Sur le site de Cu Chi, la plus importante concentration de ces terriers militaires, 70 km au nord-ouest de Saigon, on vous invite à vous glisser dans de minuscules trappes cachées sous des feuilles mortes ou des termitières.

En uniforme copie conforme de celui des valeureux vietcongs, une brute d'1m60, 45 kilos tout mouillé, rentre les épaules et se faufile sans souci dans le trou de souris en rabaissant les feuilles sur lui pour s'évaporer dans le paysage. Et nous met au défi d'en faire autant. Eh oh ! Même avec un chausse-pied, on y glisserait à peine une cuisse ! On comprend un rien le désarroi d'alors des GI's voyant disparaître et réapparaître de n'importe où des adversaires insaisissables. Le site a eu beau être arrosé à grand renfort de bombes de B52 et d'hectolitres d'agent orange, les trois étages de sous-terrains superposés n'ont pas bougé d'un cil et on connaît l'issue du conflit tragique. Une question nous taraude fatalement et de demander au démonstrateur : « vous mangez souvent des vermicelles sautés aux fruits de mer ? »

Author image
Thèmes associés : #Brèves d’escales

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@