Londres est une capitale en constante mutation. Les amateurs ne s’y trompent pas, qui y font un pèlerinage régulier. Mais au-delà des incontournables quartiers de Soho, d’Oxford Street ou de Westminster, la ville possède quelques secrets bien gardés, comme son réseau fluvial. Découvrir ou redécouvrir Londres au fil de l’eau promet un réel dépaysement, y compris pour les Londoniens.

Il y a bien sur la Tamise qui permet de découvrir le cœur de Londres, en particulier l’abbaye de Westminster et Big Ben, la Tour de Londres et le fameux Tower Bridge. C’est aussi sur l’eau que l’on prend conscience de l’ampleur de la réhabilitation des docks, ponctuée de réalisations architecturales prestigieuses qui surprennent et irritent même certains. Comme la plus haute tour d’Europe, le Shard qui culmine à 310 mètres, le 30 St Mary Axe, que les Londoniens surnomment le « cornichon » ou encore le 20 Fenchurch Street, rebaptisé « Talkie Walkie » et même une ligne de télécabine surplombant l’immense stade du Millenium.

Mais pour se convaincre que Londres est vraiment « So eau ! », il faut se rendre à Little Venice, un charmant petit quartier qui se trouve à deux pas de la gare de Paddington, celle la même où la famille Brown trouva l’ourson de peluche connu dans le monde entier !

Little Venice était au XIXe un faubourg où les aristocrates logeaient leurs maitresses.  Avec ses petits ponts et son bassin d’où partent les fameux narrow-boats, ces péniches étroites, entouré de charmants bateaux-cafés, Little Venice n’a plus rien de sulfureux. Il surprend en revanche pas son caractère paisible et champêtre. Les joggeurs empruntent les berges du Regent’s Canal, les canards suivent le promeneur ou le rameur en paddle boat et la quiétude des lieux ne laisse en rien deviner que nous sommes au cœur d’une des plus grandes villes du monde.

Mais il est temps d’embarquer à bord du Perseus, de la compagnie Waterbus, pour une croisière sur le Regent’s canal qui relie le Grand Union canal  à la Tamise. C’est grâce à ces voies fluviales que les minerais furent acheminés du nord au sud de l’Angleterre à partir de sa construction au début du XIXe siècle.

Délaissé au profit du chemin de fer et de la route, il fut sauvé par l’installation de lignes électriques sur ses berges dans les années 1970. Avant de devenir un des secrets les mieux gardés par les habitants des quartiers nord de la capitale.

En route vers l’est, on découvre plusieurs ouvrage d’art symboliques de l’ère industrielle, comme un aqueduc, plusieurs tunnels et ponts métalliques. Le canal semble ensuite s’enfoncer dans la verdure en longeant le célèbre Regent’s Park et Primrose Hill. De part et d’autre du canal, des volières gigantesques et des clôtures indiquent que nous traversons le fameux zoo de Londres. Un quai permet d’ailleurs aux détenteurs d’un billet spécial d’entrer dans le zoo par le canal.

Tout au long du parcours, des dizaines de péniches bigarrées et en état de naviguer nous rappellent qu’en Angleterre, la culture fluviale est particulièrement vivante. Quelques villas somptueuses évoquant l’antiquité grecque nous ramènent à l’époque où son architecte, John Nash, avait imaginé le canal comme un moyen de réaménager entièrement le nord de Londres. Seules quelques villas furent pourtant construites car les riches voisins du Regent’s park n’appréciaient guère la compagnie des bateliers, considérés comme des « gitans de rivières ».

En approchant des écluses du village de Camden, l’atmosphère se fait justement plus populaire et plus branchée à la fois.

Camden, la Mecque du Londres alternatif

C’est l’arrivée du canal puis du chemin de fer qui a fait du village de Camden, un emplacement idéal pour stocker les marchandises. Chantiers, entrepôts, distilleries, tunnels, étables et même une clinique pour les chevaux tirant les barges sur le canal : Camden fut un quartier bouillonnant jusqu’à la seconde guerre mondiale. Dans les années 1970, une quinzaine d’échoppes formèrent l’ébauche de ce qui est aujourd’hui le plus grand marché alternatif de Londres. Berceau du mouvement punk, Mecque des gothiques et des amateurs de bizarreries en tout genre, le marché de Camden offre aujourd’hui un visage plus touristique qu’à la fin du XXe siècle mais le quartier a gardé son âme. Bars, clubs, salles de concerts, logements étudiants, boutiques en tout genre en font un des endroits les plus vibrants de la capitale. C’est ici que vivait la chanteuse Amy Winehouse et que sont installés de nombreux médias et figures du show-bizz. C’est aussi à Camden Town qu’ont été conçues les marionnettes du célèbre Muppet show et de 1, rue Sésame, deux émissions phares de la télévision britannique inspirées par ce quartier !

C’est opportunément au pied du Dingwalls, un joli pub et une salle de concert mythique, que se termine la visite en péniche de cette portion du canal. Mais il est possible de longer ses berges en bateau ou à pied, jusqu’à la Tamise en traversant de nombreux quartiers intéressants, comme Angel, King’s cross ou Islington jusqu’aux docks de Londres, à deux pas de Canary Wharf.

A noter que d’autres croisières fluviales, le long des rivières Lee et Stort permettent de découvrir les environs de Londres en partant du centre. En tout une centaine de kilomètres de canaux sont ouverts à la navigation.

Y aller :

Pour véritablement découvrir Londres au fil de l’eau, la Brittany Ferries propose des excursions en Angleterre au départ de Saint-Malo, Caen et Cherbourg. La croisière commence ainsi par une soirée et une nuit à bord. Le matin, l’acheminement à votre hôtel au cœur de Londres en moins de deux heures vous permet de commencer la journée reposé et…amariné.

Découvrez les circuits et week-ends en Angleterre proposés par Salaün Holidays

Le Regent's canal, à un jet de pierre de la gare de Paddington.

Le bassin de Little Venice, où commence la croisière sur le Regent's canal.

Embarquement à bord du Perseus, un "narrow boat", un type de péniche étroite très courant en Angleterre

Ambiance paisible au coeur de Londres

Le canal est emprunté et habité par de nombreux Londoniens

Bordées de demeures élégantes, le canal est aussi traversé par de nombreux ponts, dont celui-ci sur lequel est installé un café.

 

Arrivée à Camden Market, un quartier mythique pour les amateurs de contre-culture.

Rive sud sur les docks de Londres, réhabilités et dominés par le Shard, la plus haute tour d'Europe.

Les nouveaux buildings de la rive nord de la Tamise font de l'ombre à la célèbre Tour de Londres et suscitent des réactions contrastées.

 

Author image
Thèmes associés : #Reportage

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@