Créée en 2001, l'association bretonne Amitié Madacascar-Bretagne est épaulée depuis 4 ans par Salaün Holidays. Une question de solidarité et de tourisme durable qui débouche sur du concret dans un des pays les plus pauvres de la planète.

Salaün Holidays s'est engagé depuis longtemps dans le tourisme solidaire et durable avec des opérations ciblées en Ouzbékistan, Vietnam, Inde, Afrique du Sud ou Pérou. Depuis 2014, l'entreprise soutient les projets lancés par Amitié Madagascar-Bretagne. « Nous travaillons vers les domaines de l'éducation avec, entre autres, 450 enfants scolarisés, un centre de formation en milieu rural qui permet de fixer l'activité sur place, et bien sûr dans la rénovation ou la construction de nouvelles écoles, explique Xavier Guiavarc'h, le président. Sans oublier des actions de santé avec, par exemple, l'extraction de 1000 dents en 6 jours dans un village ou la réception en Bretagne de délégations malgaches malgré la difficulté croissante à obtenir des visas. » En quatre années, Salaün Holidays aura apporté à ces opérations plus de 15 000€ dont un chèque de 3500€ tout juste remis cette semaine. « Un circuit baptisé Madagascar Autrement a été mis sur pied, raconte Michel Salaün, le président du groupe qui porte son nom. Sur chaque voyage, 20€ du coût sont reversés à l'association sans que le touriste ne paye davantage. Et sur le terrain, il peut voir concrètement à quoi servent les fonds collectés. » Un plus humain dans un pays où les paysages ruraux et maritimes sont époustouflants et suffiraient à eux seuls à embarquer à bord d'un avion.


Author image
Thèmes associés : #Actu

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@