Un grand « Bon Vent » tracé dans le ciel par un avion a salué dimanche le départ des 123 skippers de la Route du Rhum. Adieu Saint-Malo, direction la Guadeloupe. A bord du ferry « Pont-Aven » de la Brittany Ferries, la direction de course, les ministres et officiels, et les parrains de l'épreuve pour ne rien manquer du spectacle des voiles des Formule1 de la mer et des centaines de bateaux accompagnateurs.

Particulièrement attentive, l'équipe de National Tours, emmenée par son directeur Thierry Houalard, qui a choisi d'associer son nom à la Route du Rhum, l'année des 40 ans de l'épreuve. « C'est une première pour nous et surtout une occasion exceptionnelle de communication pour montrer notre tout nouveau logo », expliquait-il. Un choix intelligent pour marquer la mémoire visuelle des milliers de vacanciers que National Tours, basé à Rennes, amène toute l'année aux quatre coins de la planète. Et une reconnaissance de plus pour l'ensemble du Groupe Salaün dont National Tours est une filiale. Michel Salaün accompagné de son directeur général Stéphane Le Pennec avait du coup pris place aussi à bord pour humer un peu de l'ambiance antillaise qui s'annonçait pour les vainqueurs de la compétition après de multiples fortunes de mer à surpasser. D'ici la fin de la semaine, il y aura de la casse, des pleurs et des rires au pied des mâts.

« Donne du rhum à ton homme et tu verras comme il t'aimera » chantait Georges Moustaki. La preuve à l'arrivée ce week-end sur le quai de Pointe-à-Pitre au terme de 3542 milles... salins.

Author image
Thèmes associés : #Actu

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@