Chargées d'histoire, riches en paysages et en rencontres, un grand nombre de routes ont acquis une renommée planétaire. C'est le cas de la Route 66 aux États-Unis. Itinéraire légendaire pour les routards du monde entier, elle a fasciné des générations de voyageurs. Mais, sur cet immense territoire américain qui s’étend de l’Argentine au Canada, il existe d’autres routes, toutes aussi fascinantes. Nous en avons parcouru quelques-unes. Découverte.

J’ai toujours aimé la route, pour moi elle fait partie intégrante du voyage, du point de départ au point d’arrivée. Le voyage vaut plus par le temps passé sur la route à découvrir le monde que par les seuls charmes du point d’arrivée. Partir, prendre la route, c’est toujours passer par des sentiments divers, entre les joies de la découverte, la curiosité, les rencontres et parfois l’insécurité.

Commençons par la plus longue de toute les routes, la Panaméricaine. On l’appelle aussi la "Transaméricaine". Sur 25 000 kilomètres, la plus longue au monde, elle permet de traverser les Amériques depuis la Terre de Feu jusqu’aux montagnes enneigées de l’Alaska. Le rêve de tout voyageur. Seul manque un tronçon d’une centaine de kilomètres entre la Colombie et le Panamá. Frontière naturelle entre ces deux pays, la région reculée du Darién est classée réserve de la biosphère. Faite de montagnes, de jungles et sans aucun moyen de communication, elle ne permet pas de poursuivre la route. Mais qu’est réellement la Panaméricaine?  C’est en fait un concept assez flou. Selon que l'on prenne en compte uniquement l’itinéraire original (en gros, de la frontière sud des Etats-Unis à Buenos Aires) ou tout le réseau de routes qui ont rejoint l'itinéraire officieux de la transaméricaine, il y a un monde de différence. Tout le long de cet itinéraire se succèdent des chaussées en tout genre, depuis des autoroutes à quatre voies bien entretenues à des pistes boueuses et impraticables pendant la saison des pluies. Des routes qui traversent 14 pays et qui prennent des noms différents selon ses tronçons.

Un de ces tronçons emprunte la fameuse route 40, la plus longue route d’Argentine. A l’ouest du pays, elle s’étire sur 5.500 km du Sud au Nord, le long de la cordillère des Andes, traverse 20 parcs nationaux et des paysages magnifiques. La voie n'est pas toujours asphaltée. C’est souvent, une piste de pierre et de poussière, une véritable tôle ondulée, connue ici sous le nom de ripio. Mais peu à peu, le goudron fait son apparition et recouvre chaque année des portions encore sauvages.

Sur la route 52

Sur la route 52

Nous quittons la Panaméricaine et l’Argentine, nous sommes au Brésil, sur une route bien plus courte que la route 40. Une piste rectiligne d’environ 145 kilomètres parsemée de 122 petits ponts en bois, la Transpantaneira. Cette piste traverse une partie de la région du Pantanal. Etendu sur près de 200 000 km², traversé par le fleuve Paraguay et ses 175 affluents, le Pantanal est entièrement inondé à l’époque des pluies, d’octobre à avril. Il est considéré comme l’un des écosystèmes les plus vastes et les plus riches du monde. Quatre-vingt pour cent de cette plaine alluviale est situé en territoire brésilien, principalement dans les états du Mato Grosso et du Mato Grosso do Sul, le reste se partage entre la Bolivie et le Paraguay. La construction de la Transpantaneira a débutée en 1971. Elle commence à Poconé, au nord, et devait se terminer à Corumba, plus au sud, mais seul un tiers de la route a été réalisé, jusqu’à  Porto Jofre, face à la rivière Cuiabá. Sur ce court trajet et à quelques mètres de distance, on découvre une faune abondante. Des dizaines de caïmans, de capibaras, les plus gros rongeurs au monde, ainsi qu’une multitude d’oiseaux.

Transpantanaira Brésil

Au nord de la Bolivie, nous empruntons la route des "Yungas". Surnommée "la route de la mort", et considérée comme une des routes les plus dangereuse au monde, cette piste caillouteuse commence à La Cumbre, au nord de La Paz, à 4700 mètres d’altitude. Elle parcourt environ 65 kilomètres, avec un dénivelé de 3600 mètres et rejoint, à 1100 mètres d’altitude, la région des Yungas et la forêt pré-amazonienne. Construite à flanc de montagne, dans un paysage majestueux, elle serpente à travers la cordillère des Andes. Avec des ravins de près de 1000 mètres, cette route ne fait parfois pas plus de 3 mètres de large. Frissons garantis.

Route des Yungas - Bolivie

Souvent appelée "Route Transpéninsulaire",  la route 1, située en Basse Californie, au Mexique, s'étend sur une longueur de 1.711 kilomètres, de Cabo San Lucas à Tijuana. Sur cette longue langue de terre qu’est la Basse Californie, elle zigzague entre les deux côtes, le Pacifique et la mer de Cortés et traverse essentiellement des paysages de déserts. Malgré tout, la diversité de ces déserts est incroyable et n’est jamais la même, la végétation change, et les espèces de cactus sont innombrables. Plus au nord les paysages changent encore et l’on se retrouve parmi les vignes de la région d’Ensenada. A Tijuana se termine cette superbe route et là, pour nous rendre aux Etats Unis, nous passons la frontière la plus transitée au monde.

Route 1 : Basse Californie - Mexique

Falaises escarpées, plages battues par les vents, mer déchaînée, splendides paysages côtiers, la Highway 1, en Californie, fait partie, comme la Route 66, de ces voies de légende que l’on parcourt grisé par un sentiment de liberté. Entre Los Angeles et San Francisco, la Highway 1 déroule ses 883 kilomètres le long du Pacifique et traverse la région la plus emblématique de cet itinéraire, le site de Big Sur. C'est sur ce tronçon d'environ 140 kilomètres que l'on peut voir les paysages les plus sauvages, la côte la plus abrupte, les falaises les plus impressionnantes et aussi une quantité d’animaux marins.

Highway 1 : Californie - USA

Nous terminons notre périple sur les routes américaines par la route 50. D’une longueur de 4.845 kilomètres, une des plus longues des Etats Unis, elle relie West Sacramento, en Californie, sur l'océan Pacifique à Ocean City, au Maryland, sur l'océan Atlantique. Elle traverse principalement des zones rurales et des étendues désertiques, une douzaine d'états différents et quatre capitales d'État, ainsi que la capitale du pays, Washington DC. Sur cet itinéraire se trouvent quelques-uns des paysages les plus magnifiques du pays: la Sierra Nevada et les Appalaches, les montagnes Rocheuses, les terres agricoles sans fin des Grandes Plaines et les déserts desséchés de l' Utah et du Nevada. C’est d’ailleurs la portion qui passe par le Nevada qui lui a valu le surnom "The Loneliest Road in America", la route la plus solitaire en Amérique.

 

Sur la route 50 USA

Il y a d’autres routes en Amérique qui me font rêver : la route de l’Alaska qui relie Dawson Creek (Colombie-Britannique, Canada) et Fairbanks (Alaska, USA), la Transcanadienne, qui traverse tout le pays d’est en Ouest, la Route Australe, au Chili et bien d’autres encore.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Author image
Thèmes associés : #Reportage

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@