En novembre et décembre derniers, Jean Lallouët, journaliste honoraire et chargé de mission auprès de Michel Salaün, et Ronan Olier, artiste-peintre, peintre officiel de la Marine, ont effectué un reportage au long cours en Amérique du Sud. Un voyage qui les menés de Colombie en Argentine, en passant par le Pérou, la Bolivie, le Chili, le Cap Horn et Buenos Aires.

Les deux compagnons de voyage avaient déjà voyagé ensemble, notamment en Russie et en Indochine - ce périple ayant déjà fait l’objet d’un article dans le Salaün Magazine.

Leur aventure en Amérique du Sud a également été partiellement publiée dans ce même magazine. Jean Lallouët et Ronan Olier y racontait leur débarquement au Cap Horn, à la pointe de la Terre de Feu. Dans un prochain numéro, ils raconteront leur escale héroïque et nostalgique à Valparaiso, au Chili.

Pour l’heure, dimanche Ouest-France leur a accordé l’hospitalité de ses colonnes pour un carnet de voyage marqué par six étapes particulières qui ont marqué l’esprit de nos deux marins. Ronan Olier en a fait une gouache et Jean Lallouët en a tiré quelques lignes.

L’ensemble relève d’un regard nourri de bonne humeur et de tendresse.

Grâce à l’amabilité de dimanche Ouest-France, vous retrouverez sur ce site, durant six semaines, ces articles tels qu’ils ont été publiés. Nous les avons enrichis de quelques photos puisées dans l’album de Jean Lallouët…

Télécharger l'article paru dans le journal Ouest France : cliquez ici


Deuxième escale : le Pérou !

La récolte du sel dans les salinas de Maras est un travail harassant, effectué sous un soleil de plomb.

Les salinas de Maras: une organisation sophistiquée, soigneusement entretenue.

Un paysage lunaire...

 

Des rizières de sel accrochées à la montagne à plus de 3000 mètres d'altitude.

Un mirage ?

Comme un clin d'oeil...

 

Le peintre et ses modèles.


Grand-mère...


 

... Et son petit-fils.

Le peintre peut être fier: la grand-mère s'est reconnue !

Rencontre au sommet...


Le village colonial de Chinchero, planté dans un décor majestueux. Les Indiens disaient que c'est ici que naissent les arcs-en-ciel.

Les portes de Chinchero, héritage d'un riche passé colonial.

Chez Manuela, c'est l'heure de la chicha, cette bière de maïs aigrelette mais revigorante.

Manuela dans ses oeuvres. Sa chicha est réputée jusqu'à Cusco.

Les grains de maïs sont mis à germer avant d'être broyés. C'est là le secret d'une bonne chicha.

Alvaro, le mari de Manuela et son plus fidèle client !

Une jolie tisseuse sur la route de Cusco. Elle se prépare à teindre la laine avec des colorants naturels.

La grand-mère surveille l'atelier de tissage. Et ça ne rigole pas !

Chaque tisserande a ses propres motifs, issus d'une longue tradition familiale.

 

 

 

Author image
Thèmes associés : #Reportage

Partagez cet article :

3 commentaire(s)

Marie-Odile le 12/10/16 à 11:50

Que de beaux souvenirs !!!


CAM JEAN le 11/10/16 à 22:23

AVEC SALAUN TOUT EST BIEN ..


lardeux le 21/08/16 à 12:40

que de belle choses à voir


Réagir

@