Elles ont fêté leurs vingt ans en 2012. Une édition d’anthologie, riche de son passé, digne de ses origines et en même temps pleine de promesses pour l’avenir… Les Fêtes maritimes internationales de Brest 2016 – du 13 au 19 juillet - s’apprêtent à relever ce défi de faire de Brest, pour la septième fois, le plus beau port du Monde ; de donner rendez-vous à toutes les marines du monde ; de faire du grand port du Ponant, de sa rade et de ses quais un rendez-vous de paix et de fraternité, un lieu de communion entre le monde de la mer et celui de la terre…

Nées autour de la célébration des gréements traditionnels, les fêtes maritimes se sont naturellement ouvertes à d’autres bateaux, à d’autres formes de l’activité maritime. Elles se sont, ainsi, parfaitement mises en cohérence avec l’évolution du port de Brest. Le port militaire, sans renier ce passé glorieux, est devenu un pôle incontournable des sciences de la mer, de la sécurité maritime, une base scientifique des expéditions polaires, une mecque de la voile sportive, un point de départ et d’arrivée des grandes courses transocéaniques… En 2012, 715 000 visiteurs étaient venus à la rencontre de 9 000 marins venus de 25 nations, à bord de 1500 bateaux. Brest 2016 s’annonce tout autant spectaculaire. Plus d’un millier de bateaux sont de nouveau attendus et parmi eux la célèbre frégate Hermione. A quai, les villages des pays invités sur cette édition offriront au public une immersion dans des cultures maritimes différentes et pourtant si proches. Du côté des espaces thématiques, cap sur la fête sous tous ses aspects : concerts, expositions, arts de la rue, feu d’artifices, parades. A noter cette année, une attention toute particulière vers le jeune public avec de nombreuses animations qui lui seront destinées.

Brest 2016 : tout ce qui flotte sur toutes les mers du monde !

« Il faudrait plus d’une vie pour voir naviguer ce que les fêtes maritimes de Brest offrent au public sur une semaine. » C’est un connaisseur qui le dit : Olivier de Kersauson, grand coureur des mers et parrain des fêtes depuis leur origine. Des grands voiliers, aux répliques historiques, des unités de travail aux yoles, du canot aux trois-mâts majestueux, du remorqueur au paquebot, du bâtiment militaire au navire scientifique, du mousse au vieux loup de mer, du capitaine de vaisseau au skipper professionnel, toutes les marines et tous les marins se rencontreront sur les quais de Brest pour un grand moment de partage, de découverte et d’échange. Parmi les voiliers qui ont été sélectionnés, Velsia, un yacht anglais à voile aurique du 19ème siècle, Pilen, un sloop du Morbihan labellisé d’intérêt patrimonial ou encore Neire Maove, une goélette traditionnelle de la Manche. « Notre objectif est d’accueillir le plus de bateaux possible et de les regrouper en flottilles », explique Didier Ragot, responsable de la partie maritime de Brest 2016. BEN va ainsi réunir une dizaine d’anciens multicoques de course dont le plus connu est le trimaran de Dick Newick, vainqueur surprise de la première Route du Rhum. D’autres bateaux du patrimoine de la rade et de la pointe Bretagne seront au rendez-vous des Fêtes Maritimes, comme le voilier amiral de Brest, la Recouvrance, le coquillier Général Leclerc, la goélette de la Marine nationale l’Etoile ou le François Morin, l’ancien canot de sauvetage de l’île d’Ouessant, classé monument historique, et en cours de rénovation au chantier du Guip. Parmi les bateaux des Pays invités d’honneur, le Creoula et le Santa Maria Manuela, deux grands voiliers emblématiques du Portugal, ont confirmé leur présence. Enfin, une trentaine de voiliers ont été affrétés par Brest Evénements Nautiques pour des opérations de promotion et des sorties quotidiennes en rade. Parmi eux, le Bessie Ellen, un ancien voilier-cargo reconverti en ketch, l’Avatar un ancien bâtiment de lutte sous-marine transformé en goélette ou le Jantje, une brigantine autrefois utilisée pour le transport de produits de la pêche.

Des stars éblouissantes !

Les quais de la Penfeld et du port de commerce ne sont pas la croisette de Cannes! Et pourtant, à l’occasion des fêtes maritimes, ils accueillent des stars qui, contrairement à d’autres, ont une vraie histoire. En voici quelques unes : - L’Hermione : la frégate de la Liberté Son escale à Brest l’été dernier fut un véritable triomphe. Son retour dans le cadre de Brest 2016 s’annonce tout aussi spectaculaire. 17 années ont été nécessaires pour construire cette réplique de la frégate qui conduisit le marquis de La Fayette aux Etats-Unis pour aider la jeune nation américaine à gagner son indépendance. L’an dernier, lors de deux traversées de l’Atlantique, elle a démontré des qualités nautiques exceptionnelles. Le Santa Maria Manuela : du morutier au navire-école, le Krusenstern : l’un des plus grands voiliers au monde, le Mercedes : élégance et haute technologie, le Bessie Ellen : un ketch en toute majesté et le Shtandart, magnifique réplique du premier navire de guerre de la flotte baltique, construit en 1703 d’après les plans de Pierre 1er le Grand et avec sa participation directe au projet.

Pays invités : la mer, trait d'union

Dans la pure tradition des Fêtes Maritimes Internationales, Brest 2016 mettra à l’honneur plusieurs territoires. Côté mer, côté terre, la découverte du patrimoine maritime, gastronomique, culturel et de l’artisanat de ces invités de marque vous incitera à lever l’ancre. Une invitation au voyage à savourer avec délectation ! La Russie, invité marquant de l’édition 2012, sera à nouveau de la fête. Le Portugal, la Grande Bretagne, les Pays-Bas, la Nouvelle Calédonie et la Polynésie, nouveaux venus, arrivent avec la volonté de ont eux aussi des projets ambitieux. Comme la France, Le Portugal et la Grande-Bretagne ont une façade atlantique. Tous bénéficient depuis 2013 d’une stratégie de développement maritime commune, impulsée par l’Europe. Outre leurs riches traditions navales, avec la venue de bateaux prestigieux comme le Santa Maria Manuela, (Portugal) ou le Bessie Ellen (Grande-Bretagne), ils représentent l’avenir d’une communauté atlantique. Les Portugais devraient convoyer à Brest un de leurs bâtiments militaires mais aussi le nouveau navire scientifique de l’Ipma (Institut portugais de la mer et de l’atmosphère), un institut équivalent à l’Ifremer brestois (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer). Le Village des Sciences, inauguré pour les Fêtes anniversaires de 2012, et reconduit en 2016, illustre bien la volonté de partager les enjeux d’avenir portés par Brest, capitale européenne des sciences et technologies de la mer. La Grande-Bretagne sera représentée par le pays de Galles et la Cornouailles. Ces deux régions collaborent depuis longtemps avec la Bretagne et le Finistère autour de projets nautiques, touristiques et sur le développement des énergies marines renouvelables. Pour François Arbellot, directeur de Brest Evénements Nautiques, « la présence de nos voisins de l’arc atlantique a du sens. Il s’agit non seulement de partager nos riches traditions maritimes mais aussi de mettre en avant nos projets maritimes, culturels, touristiques et scientifiques. »

La France de l’autre bout du monde

Ce sont des bouts de territoire français, situés à l’autre bout du monde, éparpillés dans l’immensité de l’océan Pacifique : la Nouvelle Calédonie et la Polynésie devraient être présentes aux Fêtes maritimes internationales de Brest 2016. Une délégation de représentants de l’archipel des îles de la Loyauté, en Nouvelle-Calédonie, et de la Polynésie française vient d’être reçue par François Cuillandre. Au menu des échanges avec Brest Evénements Nautiques, la constitution d’un Village de l’Océanie présentant des ateliers de découverte de sculpture locale, de tatouage, de danse mais aussi la construction de pirogues polynésiennes selon les techniques navales ancestrales. Sur l’eau, des joutes de Va’a, régates d’embarcations traditionnelles, auront lieu dans le bassin adjacent tandis qu’à terre, des activités inspirées du Heiva, jeux polynésiens, seront proposés au public.   Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site des fêtes maritimes internationales de Brest 2016 Pour réserver votre journée cliquez-ici >>>

Author image
Thèmes associés : #Actu

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@