Etre sensible au tourisme durable et solidaire est une chose. Y investir son entreprise est un geste concret. S'assurer sur place de la justesse des actions engagées et de l'utilisation des fonds est la garantie de la pérennité. C'est ce que vient de réaliser Michel Salaün, président du groupe éponyme, à Madagascar.

De longue date, le groupe Salaün est engagé dans des opérations de solidarité aux quatre coins de la planète. Son slogan « Rencontrer le monde » n'est pas un vain mot. Pour la construction d'écoles, le développement agricole, le désenclavement, la préservation de traditions, l'activité artisanale, la protection de l'enfance ou encore l'accès à l'eau, plusieurs programmes sont engagés au Vietnam, en Inde, au Pérou, en Afrique du Sud, en Ouzbékistan et donc à Madagascar. En 2018, Salaün Holidays s'est vu décerner l'exigeant label ATR, Agir pour un Tourisme Responsable, contrôlé par l'organisme indépendant Ecocert sur un cahier des charges de 16 critères obligatoires autour de la transparence avec les clients, le partenariat avec les fournisseurs et la cohérence des équipes.

Sur Madagascar, Salaün s'appuie sur deux associations, « Amitié Madagascar-Bretagne » (AMB) et « Echanges et Coopération », et à nouer un partenariat avec Air France. Avec les associations, il s'agit en premier lieu de creusement de puits, en zone rurale comme péri urbaine.

« La facilitation de l'accès à l'eau a d'énormes conséquences, explique ainsi Yves Polard, président d'Echanges et Coopération. Il y a bien sûr la fin de la corvée d'aller la chercher, pour les femmes en particulier, mais c'est aussi l'assurance d'une eau de qualité saine, le développement de l'hygiène et donc de la santé, la création de jardins potagers et d'activités exigeantes en eau comme les fromageries, la possibilité d'accueillir avec confort des touristes, synonymes d'emplois, ou encore d'engager un reboisement salutaire. » C'est dans ce dernier domaine que le groupe Salaün est aussi le premier tour opérateur français à rejoindre la démarche « Trip and Tree by Air France » lancée par la compagnie aérienne nationale. L'ambition de reboisement est d'envergure mondiale pour engager de multiples partenaires, entreprises et particuliers donateurs. Premier donc à se mobiliser, Salaün a choisi un projet de replantation d'arbres autour du Lac Itasy, 3ème plus grand de Madagascar. Menacé d'ensablement par la fuite des terres déboisées par des pratiques agricoles inadaptées, le lac vital pour des milliers de riverains a besoin d'un plan d'urgence. 

Grâce à l'expérience d'Air France-KLM, déjà bien engagée dans la diminution de son impact environnemental, et avec l'appui sur place des spécialistes de AgriSud International, Salaün Holidays va financer cette année la plantation de 57 470 arbres, destinés à retenir la terre, donner une nouvelle activité à 700 familles et protéger l'écosystème du lac.

Au programme des cinq circuits différents proposés sur Madagascar, les participants ont l'opportunité de visiter certains de ces programmes de tourisme responsable. Et plus largement, lors de celui baptisé « Madagascar autrement ». Autrement, c'est bien la conception du voyage par Salaün depuis maintenant 87 ans ! Pas étonnant que Joël Randriamandranto, nouveau ministre du tourisme de Madagascar, ait souhaité rencontrer Michel Salaün lors de sa venue sur l'île.

Author image
Thèmes associés : #Actu

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@