Il y a 50 ans, Neil Armstrong fut donc le premier homme à fouler le sol de la Lune. Un mensonge éhonté à l'évidence selon de brillants scientifiques d'opérette s'étranglant de rage et d'arguments de pieds-nickelés sur les réseaux sociaux... les mêmes ou presque  qui démontrent que la Terre est plate, que Jeanne d'Arc était un homme ou qu'Elvis Presley est toujours en vie et se prélasse sur une île secrète avec Michael Jackson. On peut leur faire confiance car un doute nous assaille également sur l'exploit de Neil Armstrong. Pourquoi tout cet équipement, ces images en noir et blanc et cette allure ridicule de bibendum ? Nous, lorsque nous avons, à notre tour, marché sur la Lune, un simple jean et des baskets étaient demandés. Et on s'est pris en photo couleur en gardant notre élégance naturelle. Si, c'est vrai !

C'est facile à vérifier à notre base de lancement de Transinne en Wallonie (bre). Euro Space Center qu'elle s'appelle. Installée à 360 heures de vol de la Lune, et 1 heure de route de Liège, ce centre éducatif et ludique consacré à l'histoire de la conquête de l'espace est unique en Europe. On y découvre entre autres un module de la station spatiale dont est revenu Thomas Pesquet, une maquette de la fusée Ariane et la plus grande reproduction sur le vieux continent de la navette spatiale américaine. Et donc, on peut y marcher sur la Lune... et sur Mars aussi. Ah, là, il se calme l'Armstrong... un petit joueur qui en soufflant dans une trompette et en gagnant le Tour de France, a voulu faire oublier qu'il était un rien faiblard en Moonwalk. Nous, en conditions d'apesanteur et munis d'un casque de réalité virtuelle, on a fait, en vrai, du Marswalk entourés de collègues astronautes. « Un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour la Wallonie » qu'on a dit en redescendant sur Terre. Alors, c'est qui les plus forts, non mais !

Author image
Thèmes associés : #Brèves d’escales

Partagez cet article :

0 commentaires