A seulement 2h30 de vol de Paris, la capitale suédoise – Stockholm n’est pas seulement la plus belle des capitales scandinaves mais l’une des plus belles villes d’Europe.

A 17h40, j’atterris à l’aéroport de Stockholm-Arlanda. Il est situé à 40 kilomètres au nord de Stockholm. Pour rejoindre le centre-ville, je décide d’emprunter le train rapide « Arlanda Express ». Il me faudra environ 20 minutes pour arriver à la gare centrale et seulement 5 petites minutes à pied pour aller à l’hôtel. L’hôtel est bondé– je ne suis pas la seule à vouloir découvrir la ville…. Ce n’est pas la première fois que je viens à Stockholm mais je suis toujours charmée par cette ville aux sites exceptionnels.

Dès le lendemain matin, je pars à pied à la découverte de la ville, il fait beau et frais ! La ville est construite sur 14 îles qui sont reliées entre elles par des ponts et tunnels. Je rejoins la rue piétonne, Drottningatan (la « Rue de la Reine »). On y trouve toutes sortes de boutiques et de nombreux H&M (société fondée par des Suédois) ! Après avoir flâné dans quelques boutiques, je poursuis mon chemin et me dirige vers « Gamla Stan » (la « Vieille Ville »). Entre temps, je suis passée d’une île à l’autre…. On y découvre non seulement des ruelles colorées, des maisons au style hanséatique mais également bon nombre de cafés et restaurants.

Sur cette île (« Stadsholmen ») se trouve également le Palais Royal (pour rappel, la Suède est une monarchie), bâtiment imposant de style baroque. Des visites guidées sont organisés chaque jour. L’occasion de découvrir les appartements royaux…

Je profite de ma visite de Stadsholmen pour me rendre sur l’île de Riddarholmen. Cette île abrite l’église de Riddarholmen, nécropole des rois et reines de Suède. On peut y découvrir la tombe de Jean-Baptiste Bernadotte – maréchal français devenu Roi de Suède sous Napoléon au début du XIXe siècle. La famille royale actuelle descend toujours des Bernadotte.

Une fois sortie de l’église, je me dirige vers les quais. De là, j'ai une vue époustouflante sur l’Hôtel de Ville en briques rouges construit entre 1911 et 1923 et où se déroule chaque année le banquet des Prix Nobel (Alfred Nobel était suédois). Les salles principales et accessibles au public lors des visites sont la « Salle Dorée » et la « Salle Bleue ».

Après une journée de visites bien remplie, je rentre à l’hôtel… à pied.

Une bonne nuit de sommeil et j’attaque ma 2e journée dans la capitale suédoise. Direction cette fois-ci, l’île de Djurgarden (« l’île des animaux »). C’est l’île des loisirs, on y trouve de nombreux musées, parcs d’attractions… La météo étant toujours de la partie, je décide de poursuivre ma découverte à pied ! La ville est vraiment magnifique. J’emprunte l'une des plus belles avenues de la ville « Strandvägen » aux immeubles élégants.

Arrivée sur l’île de Djurgarden, je n’ai que l’embarras du choix question visites. J’opte pour le musée INCONTOURNABLE de la ville : le musée VASA. J’y suis déjà allée plusieurs fois mais je ne m’en lasse pas. Ce musée abrite un vaisseau royal ayant sombré dans l’archipel de Stockholm le jour de son inauguration en 1628 et renfloué dans les années 1960. Après avoir visionné un film d’une vingtaine de minutes racontant l’histoire tragique de ce vaisseau, je visite étage par étage ce fantastique musée. A partir des squelettes retrouvés, les visages des personnes se trouvant à bord ont pu être reconstitués. Etranges rencontres lors de ce voyage à travers le XVIIe siècle….

Après avoir passé plus de 2 heures dans le musée VASA, je poursuis mon excursion vers le musée Skansen. Ce dernier est un musée de plein air,  le plus ancien du monde créé en 1891. On y découvre l’habitat et l’architecture de la Suède d’autrefois. Les maisons sont ouvertes et le personnel en tenue d’époque m’apporte quelques informations. Un zoo abrite également quelques animaux de l’arctique (élans, rennes, renards….). Pendant la période de l’Avent s’y trouve un marché de Noël et la procession de la Sainte Lucie se déroule dans Skansen.
 

Dernier musée de la journée et pas des moindres : le musée ABBA, dédié au célèbre groupe suédois des années 70/80. Ce musée a vu le jour en 2013 et retrace l’histoire de Agnetha, Bjorn, Benny et Anni-Frid.  L’entrée à peine franchie, on est plongé dans l’ambiance. Ticket en poche, je passe à l’attaque. Révélés à l’Eurovision de 1974, la première salle est dédiée à cette période. Puis, un film de 4 minutes retrace l’aventure de ce groupe. Musée interactif (on peut enregistrer une chanson, être le 5e membre du groupe….), on peut conserver ses prestations en scannant son billet d’entrée à chaque activité proposée. Un souvenir au top. Après avoir chanté, dansé, je suis épuisée et il est temps de rentrer à l’hôtel. Cette fois, j’emprunte le ferry qui relie l’île de Djurgarden à la Vieille Ville.

Voilà, c’est fini mais je reviendrai une nouvelle fois car il me reste beaucoup de choses à découvrir. Ce sera en été pour profiter de l’archipel et des iles, pour faire du kayak ou du paddle en ville…

 

 

Author image
Thèmes associés : #Reportage

Partagez cet article :

0 commentaires

Réagir

@